mercredi 30 décembre 2015

The Neverland Books: Chronique #21
Ma raison d'espérer, T2


Auteur: Rebecca Donovan

Titre VO: Breathing, book 2: Barely Breathing


Edition: PKJ

Genre: Romance, Contemporain

Pages: 599



Quatrième de couverture

« Tu es le sens de ma vie, la raison de chacun de mes actes. Et je ne changerai ça pour rien au monde. »
Emma commence doucement à réapprendre à vivre aux côtés d'Evan et de Sara. Hantée par des cauchemars terribles, elle décide de donner une seconde chance à sa mère, qui l'a abandonnée, espérant trouver un sens à sa souffrance. Mais elle doit aussi affronter le regard des autres : ceux qui s'en veulent de ne pas l'avoir soutenue, ceux qui la jugent mais aussi ceux qui, surgissant de son passé, ont encore bien des révélations à faire sur sa vie d'avant…


Mon avis

  Alors, par où commencer ? J'ai lu ce livre il y a pas mal de temps donc excusez-moi si cette chronique manque de précision et de détails.

  Tout d'abord, je voudrais dire que c'est avec ravissement que je me suis lancée dans ce tome 2 car le tome 1 a vraiment été un gros coup de cœur d'ailleurs je pense que c'est ma meilleure lecture de 2015!

  Ensuite, je veux souligner à quel point j'ai été contente de retrouver la magnifique et merveilleuse plume de Rebecca Donovan. Elle nous surprend, nous fait pleurer ou rire d'une minute à une autre.

  Ce tome est très touchant et triste parce que l'on voit que la vie d'Emma avec sa mère est loin d'être rose et que l'on se rend compte qu'Emma est plus une mère pour sa maman que l'inverse.
L'histoire avec le compagnon de sa mère est très prévisible et assez tordue selon moi...

  Et parlons de la fin! C'est quoi ce bordel? Rebecca Donovan a décidément un don pour fin surprenante et choquante! Je n'en revenais pas et j'attend avec impatience la sortie du tome 3 pour avoir enfin le fin mot de l'histoire.

  Pour terminer, Rebecca Donovan a encore réussi à me séduire avec ce merveilleux tome même si je l'ai trouvé en dessous du premier. J'ai été contente de retrouver ces merveilleux personnages! J'attends la suite avec grande impatience.

Les +: L'écriture, Les personnages, La fin très choquante et surprenante

Les -: Certaines choses sont assez prévisibles

Citation: "-Parfois, les gens souffrent plus qu’ils ne peuvent le supporter, a-t-elle commencé. Et ils n’arrivent pas toujours à demander de l’aide. Ils sont tellement embourbés dans leur douleur qu’ils finissent par faire souffrir aussi leur entourage. J’espère que ça n’est pas ton cas."

Notes: 19/20
 


 
 

mardi 3 novembre 2015

The Neverland Books: Chronique #20
Le jour où le diable m'a trouvée


Auteur: April Tucholke

Titre VO: Between, book 1: Between the Devil and the Deep Blue Sea


Edition: Hachette (Blackmoon)

Genre: Fantastique, Romance

Pages: 336




Quatrième de couverture

Rien de bien excitant ne se passe jamais dans la petite ville balnéaire où vit Violet White. Jusqu’au jour où s’y installe un certain River West. Dès son arrivée, des choses étranges commencent à se produire dans la ville. Violet s’interroge sur ce garçon qui habite désormais dans l’arrière-cour de chez elle. Est-il seulement un très beau menteur au sourire fourbe et au passé mystérieux ? Ou pourrait-il être plus que cela ? La grand-mère de Violet l’a toujours mise en garde contre le diable, mais elle n’a jamais dit qu’il pouvait avoir l’apparence d’un garçon aux cheveux noirs qui fait des siestes au soleil, aime le café, vous embrasse dans un cimetière… et vous donne envie de l’embrasser en retour. Violet est aveuglée par son charme et perd toute lucidité. Exactement comme le voulait River… La peur du diable ne disparaît que lorsqu’on lui tient la main…

Mon avis

  Je pense que j'ai lu ce livre à la bonne période. En effet, je l'ai lu pendant Halloween ! Au début j'avais un peu peur d'avoir trop peur mais finalement cela ne m'a pas effrayé du tout !

  Violet White vit avec son frère Luke dans une grosse maison au bord de la mer. Leurs parents sont partis afin d'exercer leur art. Ils manquent d'argent et pour avoir de quoi se payer à manger ils décident de louer la petite dépendance de la maison. River West répond à l'appel. Violet qui n'avait jamais été intéressée par aucun garçon jusque là tombe sous son charme. Mais ce qu'elle ne sait pas c'est que River est plus dangereux qu'il n'y parait...

  J'ai bien apprécié ce livre ! J'ai trouvé que les personnages étaient presque tous très sympathique.
  Violet est géniale ! La fille excentrique qui ne se préoccupe pas de ce que les autres pensent d'elle et  qui s'assume complètement. C'est un personnage très intéressant et plein de ressources. Je me suis beaucoup identifiée à elle.

  L'histoire est bien menée. Il y a pas de longueur et tout s'enchaine. L'intrigue est intéressante mais pas au point d'être pris complètement dans le livre et d'être "obligé" de continuer sa lecture.

  La fin est très surprenante ! En effet, il est quasi impossible de la deviner. J'ai quand même trouvé que la complication finit vite mais comme cette intrigue va continuer dans le tome 2 ce n'est pas si grave !

  C'est une agréable lecture qui ne fait pas si peur malgré le sujet mais qui est quand même bien sympathique à lire à la période d'halloween ! Je vous le conseille !

Les +: Les personnages, La fin surprenante

Les -: Je m'attendais à avoir plus peur

Citation: "Freddie me répétait souvent qu'il faut saisir le bonheur dès que l'occasion se présente, parce que la vie ne nous laisse pas prendre notre temps."

Notes: 16/20

lundi 2 novembre 2015

The Neverland Books: C'est lundi que lisez-vous ?#2

 1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?

 Quatrième de couverture

Colleen, Deena, Emma et Anjali sont en terminale dans le prestigieux lycée St Joan. Colleen est sur le point d'être acceptée à Harvard et ne pense plus qu'à cela.
Un jour de janvier, une de ses camarades est prise de convulsions. très vite, d'autres élèves présentent d'étranges symptômes : perte de cheveux, paralysies, quintes de toux... La presse s'empare de l'affaire, un vent de panique souffle sur St Joan. Mais pas question pour Colleen de se laisser déstabiliser : elle doit travailler sur la pièce Les Sorcières de Salem, d'Arthur Miller.
Et ses recherches l'amènent en 1692. au moment du procès des sorcières de Salem, à la rencontre d'Ann Putman, qui fit semblant d'être ensorcelée...
Les époques se croisent, les drames se nouent. Qu'arrivent-ils aux élèves de St Joan ? Et si la réponse se trouvait dans le passé, trois siècles plus tôt ?


Ma chronique ici

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?


Quatrième de couverture

Rien de bien excitant ne se passe jamais dans la petite ville balnéaire où vit Violet White. Jusqu’au jour où s’y installe un certain River West. Dès son arrivée, des choses étranges commencent à se produire dans la ville. Violet s’interroge sur ce garçon qui habite désormais dans l’arrière-cour de chez elle. Est-il seulement un très beau menteur au sourire fourbe et au passé mystérieux ? Ou pourrait-il être plus que cela ? La grand-mère de Violet l’a toujours mise en garde contre le diable, mais elle n’a jamais dit qu’il pouvait avoir l’apparence d’un garçon aux cheveux noirs qui fait des siestes au soleil, aime le café, vous embrasse dans un cimetière… et vous donne envie de l’embrasser en retour. Violet est aveuglée par son charme et perd toute lucidité. Exactement comme le voulait River… La peur du diable ne disparaît que lorsqu’on lui tient la main…


3. Que vais-je lire ensuite ?

Attention tome 2 !!!

Quatrième de couverture


 « Tu es le sens de ma vie, la raison de chacun de mes actes. Et je ne changerai ça pour rien au monde. »
Emma commence doucement à réapprendre à vivre aux côtés d'Evan et de Sara. Hantée par des cauchemars terribles, elle décide de donner une seconde chance à sa mère, qui l'a abandonnée, espérant trouver un sens à sa souffrance. Mais elle doit aussi affronter le regard des autres : ceux qui s'en veulent de ne pas l'avoir soutenue, ceux qui la jugent mais aussi ceux qui, surgissant de son passé, ont encore bien des révélations à faire sur sa vie d'avant…



mercredi 28 octobre 2015

The Neverland Books: Chronique #19
Conversion



Auteur: Katherine Howe

Titre VO: Conversion


Edition: Albin Michel

Genre: Drame

Pages: 467




Quatrième de couverture

Colleen, Deena, Emma et Anjali sont en terminale dans le prestigieux lycée St Joan. Colleen est sur le point d'être acceptée à Harvard et ne pense plus qu'à cela.
Un jour de janvier, une de ses camarades est prise de convulsions. très vite, d'autres élèves présentent d'étranges symptômes : perte de cheveux, paralysies, quintes de toux... La presse s'empare de l'affaire, un vent de panique souffle sur St Joan. Mais pas question pour Colleen de se laisser déstabiliser : elle doit travailler sur la pièce Les Sorcières de Salem, d'Arthur Miller.
Et ses recherches l'amènent en 1692. au moment du procès des sorcières de Salem, à la rencontre d'Ann Putman, qui fit semblant d'être ensorcelée...
Les époques se croisent, les drames se nouent. Qu'arrivent-ils aux élèves de St Joan ? Et si la réponse se trouvait dans le passé, trois siècles plus tôt ?


Mon avis

  Alors, pour cette chronique, pour tout vous avouer, je ne sais pas trop par où commencer. Cette lecture m'a laissée perplexe. Je ne sais pas trop si j'ai aimé ou pas.
  J'ai choisi de livre ce livre car le résumé me donnait envie et le thème m'intéressait beaucoup. De plus, la couverture est sublime. 

  Nous avons deux points de vue différents. Celui de Colleen et celui d'Ann.
  Colleen, une adolescente tout à fait ordinaire, est scolarisée dans une école privée nommée St Joan. Un jour, des filles de cette école ont de mystérieux symptômes qui apparaissent (Chute de cheveux, altération du langage,...). Personne n'en sait l'origine et tout le monde tente de trouver une explication.
  Nous avons aussi le point de vue d'Ann Putnam, une fille qui a été au cœur de l'affaire des sorcières de Salem.

  L'histoire a mis du temps à commencer. En effet, ce n'est qu'au bout de 150 pages que les choses se sont mises à bouger. Et, même après cela, le rythme est extrêmement lent. J'ai pris beaucoup de temps à le finir.

  Je m'attendais à une histoire de type fantastique avec plus de suspense et une ambiance plus oppressante. Mais ce bouquin est plutôt une narration de ce qu'il s'est passé au 18ème siècle et un lien avec des faits qui se sont déroulé en 2012 mis sous forme de récit.

  Cela aurait pu être très original mais l'auteure n'a fait que s'inspirer de faits existants de deux époques différentes et de mêler les deux.  
 
  Les personnages n'ont pas beaucoup de caractère et sont assez fades. Mis à part "la maladie mystère", ils n'ont pas une vie super intéressante.
  Il manque cruellement d'actions et d'événements. On ne sait pas où l'auteure veut nous emmener.

  Je n'ai pas trouvé de liens entre "la maladie mystère" et les sorcières de Salem. Pourtant, l'alternance des deux points de vue et le possible lien sont des idées originales.
  La fin est terriblement décevante. J'ai même l'impression qu'il n'y en a tout simplement pas et nous laisse une sensation d'inachevé.

  Lecture plus que mitigée pour moi ! C'est une histoire très intéressante mais qui manque de rythme, d'actions et d'une fin convenable.  

Les +: Thème intéressant

Les -: Rythme lent, manque d'actions et de suspense, personnages plats,...

Citation: "Il suffit qu'une fille soit sur un piédestal pour que certaines rêvent de la renverser, ne serait-ce que pour voir quel bruit elle ferait si elle se fracassait."

Notes: 12,5/20